Ma formation de danseuse

Je commence la danse à 5 ans par la danse classique que je pratique 7 ans. Puis, je découvre le moderne, le jazz, le contemporain et les claquettes américaines à l’adolescence, que je pratique alors plusieurs fois par semaine pendant encore 7 ans avec Irina Radkievitch au Centre Chorégraphique de Toulouse.

Pendant les 7 années que durent mes études supérieures, je continue le moderne et les claquettes en pointillé sur Paris et alentours, avec notamment Kim Kan, Sophie Schouwey, Isabelle Girault, Florence Mathoux…

De retour à Toulouse, je commence la danse orientale, le flamenco et les sévillanes.

Ces danses “d’ailleurs” m’ouvrent de nouveaux horizons et j’enchaine alors les stages et les cours avec différents professeurs. Citons notamment Hélène Pergès, Iman Joussot, Caroline Achouri, Alexia Martin, Marilyne Giorno, Yasmine Louati, Manuela la Mariposa, la Morita, la Chiqui de Jerez, Marie-Soledad Del Cerro…

Je continue de se former aux danses orientales et tziganes en élargissant mes horizons avec l’arrivée dans mon univers de la danse gitane du nord de l’Inde, le kalbelia, et d’autres danses tziganes des Balkans et d’Asie Centrale (avec Sarah Avril, Maria Robin, Simona Jovic).

Depuis 2013, j’oriente mon travail vers la fusion de ces danses traditionnelles avec les danses occidentales que sont le moderne, jazz et contemporain, créant ainsi un nouveau mouvement dansé liant étroitement ces deux univers dans un style qui m’est particulier, le reflet de tout ce qui m’a construite, une fusion contemporaine.

Mon approche de la danse est sensorielle et physiologique : ancrage dans le sol pour utiliser l’énergie de la terre, mobilité et étirement de la colonne pour la légèreté, globalité et naturel dans le mouvement, ressenti personnel, interprétation et intention…